Une semaine, un-e auteur-e, du lundi 25 au dimanche 31 octobre 2021… drôle de baby-sitter…

Chères amies lectrices, chers amis lecteurs, bien le bonjour et bienvenue à vous sur ce nouvel article d’avis lecture spécial auteur-e ! Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous parler de la dernière romance écrite par Mo Gadarr, je veux dire :

 » My Sweet Baby-Sitter «  qu’elle a publié cet été en auto-édition !

Un livre que j’ai terminé dans la soirée du 20 octobre.

Cette histoire est résumée de la façon suivante :

Mia vit l’amour parfait avec Raphaël, un homme riche, beau et intelligent ! Elle est si heureuse qu’elle tombe enceinte et lui annonce directement ! Au début, tout se passe bien, jusqu’au jour où Mia découvre la vraie vie de Raphaël… Dès lors, elle va devoir élever seule son bébé… Le jour de son accouchement, Mia va rencontrer Dominique que tout le monde surnomme Doc… Le jeune homme « a le physique d’un bad-boy » et enchaîne les petits boulots… Après la naissance de son fils, Mia doit reprendre le travail et donc trouver quelqu’un pour garder son bébé…

Ma découverte de cette romance :

Pour tout vous avouer, je ne connaissais pas encore la plume de Mo Gadarr, et quand j’ai vu qu’elle proposait ce service de presse sur Bookstagram, je n’ai pas hésité une seule seconde pour postuler ! Je profite d’ailleurs, de ce petit moment pour la remercier pour sa confiance ainsi que pour cet ebook car oui, je l’ai lu en version numérique !

Mon avis sur cette lecture :

Wouahouh, j’ai passé un excellent moment de lecture en compagnie de ces personnages ! Au début, j’ai beaucoup ri, en suite, c’est devenu plus sérieux du coup, je suis passé par tout un tas d’émotions, de l’agacement aux larmes en plus de la joie ! Cette histoire est si belle et si bien écrite ! Encore une fois, j’avais sincèrement l’impression de me retrouver aux côtés de ces personnages tant tout cela paraissait réaliste ! Plus j’avançais dans ma lecture, plus j’avais envie de connaître la suite car j’ai rapidement étais conquise par ce que vivait ces personnages ! D’ailleurs, même les secondaires apportaient quelque chose à l’histoire et avaient un rôle important ce qui rend la lecture encore plus prenante ! Mais en même temps, j’ai tellement aimé que je n’avais pas non plus envie de me dépêcher car je ne voulais pas quitter cet univers… Une morale tout aussi belle que cette histoire et sa fin ! Je vous recommande chaudement ce livre car il est bourré d’originalité, de simplicité et contient une pointe de sensualité ! L’auteure avait l’air si bien informé sur le sujet qu’on pouvait y sentir du vécu, ce qui m’a également touché ! J’ai d’ailleurs même trouvé les descriptions de certains passages assez poétiques, cela m’a fait rêver à tel point que j’ai hâte de découvrir d’autres livres écrits par Mo Gadarr ! En bref, je me souviendrais de cette histoire encore un moment !

Quelques mots de vocabulaire découverts grâce à ce livre :

Darder : terme littéraire pour dire dresser quelque chose de pointu

aménorrhée : terme pour parler l’absence des règles d’une personne

élucubrations : divagations

pantagruélique : qui a un appétit énorme

charretier : personne qui conduit une charrette ou pousse un chariot

erratique : quelque chose d’aléatoire, un comportement instable

barillet : petit baril ou partie d’une pompe à moteur dans laquelle joue le piston

méconium : excréments d’un fœtus

Haillons : vêtements tellement usés qu’ils ressemblent à des guenilles

pâmer : s’extasier, être au comble de la joie

pampilles : éléments de bijouterie ou d’un lustre qui pend

résurgence : réapparaître à l’air libre

inimitiés : sentiments d’antipathie, de haine

facéties : farces, plaisanteries

l’éviction : élimination de quelque chose ou de quelqu’un qui dérange

réminiscences : souvenirs incomplets

Oui, alors comme vous pouvez le voir, le vocabulaire y était riche, ce qui rend la lecture encore plus intéressante !

Quelques citations extraites de cette histoire :

–  » Être enceinte n’est pas toujours facile et réjouissant. On grossit. On a le moral en dents de scie et puis, on a peur de l’accouchement, pour la santé du bébé et surtout d’être une bonne mère.  »

–  » OK, ça ne m’empêchera pas forcément de dormir, mais ce sera toujours là, dans un coin de ma tête comme une toile d’araignée qu’on ne peut pas atteindre au coin d’un plafond trop haut et qui nous dégoute quand on l’aperçoit. « 

–  » Mais si le pardon n’a pas le pouvoir d’effacer les mémoires, il peut guérir les cœurs brisés. J’en suis aujourd’hui convaincue. »

–  » Désormais, je ne suis plus le seul à avoir les joues rouges. « 

–  » C’était plus qu’un job. Je suis tombé amoureux de cette vie, des sourires du petit et des yeux de sa mère. Je ne veux plus jamais les quitter. Un souffle nouveau enfle ma poitrine et s’y déploie. Jamais je ne me suis senti aussi fier qu’en ce moment. « 

–  » Je profite de la vie avant que la maladie ou la mort viennent la freiner. « 

–  » Vous allez me dire : c’était prévu, acté. Ouais, c’est vrai mais je m’en tape parce qu’honnêtement putain, qu’est-ce que ça fait du bien quand une fin est heureuse ! « 

–  » Quand on a peur, on peut agir de manière irraisonnée. « 

–  » Oui, mon bonhomme mais tu sais, les choses qui sont abimées ont parfois juste besoin d’amour pour revivre. C’est comme cela qu’on devient immortels. Grâce à l’amour. « 

Ce que je retiens de cette histoire :

Il faut toujours apprendre à connaître les gens et ne jamais les juger car ils peuvent toujours nous être dans grande aide en cas de besoin !

Et vous alors, quelle est votre dernière lecture numérique ?

Voilà, cette chronique touche à sa fin, j’espère qu’elle vous a plu autant que j’ai aimé l’écrire et vous souhaite à toutes et à tous, amies lectrices, amis lecteurs, de très belles lectures,

A bientôt,

Votre Très Chère Bibliothécaire Couleur Pastel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s