Partons à la découverte de l’Inde et de son histoire… Une semaine un-une auteur-e, du lundi 14 au dimanche 20 juin 2021… Valérie Gaudart…

Amies lectrices, amis lecteurs, bonjour et bienvenue à vous sur ce deuxième article concernant l’auteure Valérie Gaudart ! Aujourd’hui, je vous retrouve pour vous présenter son premier roman qu’elle m’a gentiment envoyé ! Il s’agit de :

 » Ellôra et les quatre runes de régénérations « 

Que j’ai terminé le samedi 19 juin dans l’après-midi.

Une histoire qui se résume de la façon suivante :

En 1788, Ellôra Tradag, une jeune franco-indienne arrive à Paris, après un long voyage en bateau depuis Pondichéry en Inde. Son père vient de décéder et sa mère a disparu, elle va donc devoir se débrouiller seule et trouver un travail. Celui-ci sera la garde d’un jeune garçon avec qui elle va mystérieusement tombé au centre des quatre mondes des quatre éléments… Là-bas, Ellôra apprendra vraiment à se connaître et surtout en saura plus sur ses origines…

Les thèmes abordés dans ce roman :

Les quatre éléments : l’Eau, le Feu, l’Air, la Terre, l’amitié, la magie, les cristaux, la quête de soi, la confiance en soi et en l’autre, ainsi que l’Inde.

Ma découverte de ce livre :

Tout simplement, grâce à Bookstagram car l’auteure a pris contact avec moi par le biais de ce réseau.

Mon avis sur cette lecture :

A vrai dire, j’ai commencé ce livre avec déjà de nombreuses attentes, du coup, j’en ressors à moitié convaincu de ce côté-là… J’avoue qu’au début de ma lecture, j’ai commencé à y trouver ce à quoi je m’attendais comme l’humour et l’action, mais au fur et à mesure que j’avançais dans ma lecture, j’y ai trouvé quelques lenteurs… Je pense que je n’ai pas lu ce livre au bon moment de ma vie de lectrice, car oui, je ne sais pas si vous voyez cela comme moi mais je trouve qu’il y a des moments propices pour chaque livre ! Du coup, à cause de mes attentes, je sens bien que je suis passée à côté de quelque chose avec cette lecture… De ce fait, j’y ai également trouvé trop de détails, alors que pourtant j’ai le sentiment qu’ils étaient importants… Au final, j’ai fait une petite pause dans ma lecture pour lire une romance (le tome 5 de Calendar Girl dont je vous ai parlé récemment) et sincèrement, cela m’a servi à quelque chose car après, j’ai à nouveau réussi à me plonger dans cette lecture, ce qui fait que j’ai tout de même passé un bon moment en compagnie de Ellôra et de la magie qui l’entoure ! C’est donc la raison pour laquelle je reviens vous en parler par ici et surtout je vous le recommande ! D’ailleurs, en lisant le résumé, je m’attendais vraiment à me sentir dans une époque lointaine, mais pareils, de ce côté-ci, mise à part quelques détails sur les décors ou les endroits, je n’ai pas eu le sentiment de voyager dans le temps comme j’ai pu l’avoir avec d’autres livres… Tout comme, je m’attendais à en apprendre bien plus sur l’Inde et son histoire, à moins que comme je vous le disais, c’est à cause de mes attentes que je suis passée à côté de tout ça, mais j’en ressors avec l’idée que je me devrais de relire ce livre à un autre moment de ma vie, surtout avant de connaître la suite lors de sa parution ! Par contre, j’ai aimé la qualité d’écriture de l’auteure car je l’ai trouvé très riche en vocabulaire (vous le constaterez par vous-même en lisant la suite de ma chronique). J’ajoute également, que même si ce livre est catégorisé en jeunesse, il peut être lu à tout âge car à part le jeune garçon qu’Ellôra doit garder, il n’y a rien qui donne un air véritablement jeunesse à cette histoire selon moi. Enfin, j’ai aussi trouvé que la fin était un peu trop prévisible… Mais, j’ai tout de même aussi aimé les relations entre les personnages et les descriptions de leurs sentiments, à un moment, j’ai même été ému par ce qu’il arrive à un de ceux-ci ainsi que par leurs situations vécues ! Pour ce qui est de l’objet livre en lui-même, j’ai trouvé qu’il sortait du lot de la plupart des livres du genre fantasy-fantastique car l’auteure a eu la bonne idée de et ce dès l’ouverture du roman, de nous présenter les personnages, leurs mondes, leurs liens et parfois même leurs pouvoirs ! Ainsi que j’ai trouvé les illustrations des débuts de chapitres vraiment jolies, là, j’avais l’impression de voyager ! Pour ce qui est de leurs titres, j’avais le sentiment que certains en disaient trop sur ce qui allait se passer dans le livre et donc cela manquait de surprises… Et, pour terminer, j’ai également trouvé très intéressant les bonus de fin qui nous en apprenne un peu plus sur le passé de Ellôra et les liens qu’elle entretient avec sa mère, mais là encore, il m’aurait fallu plus de détails sur les paysages pour avoir l’impression d’être en Inde… Par contre, j’ai aussi beaucoup apprécié la traditionnelle fête qui y est mentionnée puis décrite, ça c’était un plus, ah oui et j’ai aussi été conquise par l’idée de base des quatre mondes car j’aime beaucoup les histoires qui utilisent les quatre éléments, ce qui fait que parfois je me sentais comme devant mon dessin animé préféré Winx Club ! Bon, voilà, je crois vous avoir tout dit concernant mon ressenti exacte sur cette lecture, j’attends le tome 2 pour le pouvoir le relire et voir si mon avis deviendra meilleur car ce livre est bon !

Quelques citations extraites de cette histoire :

–  » Parce que la différence est source d’enrichissements, parce que la curiosité ouvre l’esprit… »

–  » La colère est reine de malheur et gouverne les esprits quand elle les a conquis. »

–  » Rire et sourire garde ton cœur jeune à jamais. »

–  » La différence n’est jamais nuisible, juste source d’apprentissages… « 

– « Qui brûle un livre, brûle l’histoire des peuples. »

Quelques mots de vocabulaire découverts grâce à ce livre :

Abnégation : total sacrifice d’une personne pour une autre

Diatribe : critique amère et violente

Tancer : réprimander sévèrement quelqu’un

Mansarde : pièce aménagée sous les combles

Profanes : personnes non initiées à une science ou un art

– Mutique : vient du mutisme, attitude de quelqu’un qui reste silencieux

– Pérennité : état ou caractère qui dure toujours

Fétides : odeur forte, répugnante

Ovoïde : qui a la forme d’un œuf

Troglodytique : adjectif utilisé pour définir une habitation rudimentaire ou somptueuse

Sustenter : soutenir quelqu’un en le nourrissant ou nourrir l’esprit de quelqu’un

Allégeance : obligation de fidélité et d’obéissance, soumission

Palanquin : chaise à porteurs

Ce que je retiens de cette histoire :

Nous sommes capables de grands sacrifices quand il s’agit de sauver ou de protéger une personne proche et c’est ce qui rend l’humain encore plus humain qu’il n’est déjà !

Un petit quelque chose en plus :

Grâce à ce livre et à son auteure, j’ai découvert des recettes de cuisine que je n’ai pas encore testé mais qui me tentent beaucoup et dont je tâcherai de vous redonner des nouvelles dès que possible, car oui, même si je n’en parle pas par ici, j’aime bien cuisiner et surtout préparer des pâtisseries !

Petits biscuits cannelle-gingembre :

Ingrédients : de la farine, 2 œufs, du beurre, un yaourt, du gingembre, de la cannelle et du citron vert.

Si comme moi, vous aimez la pâtisserie, vous connaissez sûrement déjà le procédé de la recette puisque ce sont de simples biscuits, mais si vous hésitez, pensez à me le demander en commentaire, je vous répondrai volontiers 😉 Tout comme vous pouvez choisir les quantités que vous voulez pour ce qui est des ingrédients.

Naens ou Nâns, une spécialité indienne :

Cette spécialité peut se manger comme des crêpes ou des pancakes sauf qu’ils doivent êtres cuits au four, de plus vous pouvez aussi saler la pâte en y ajoutant du fromage !

Ingrédients pour 45 pièces : 400 grammes de farine, 1 demi sachet de levure, 1 cuillère à café de sel, 1 yaourt nature et 150 ml d’eau tiède. Enfin, laissez reposer la pâte 2 heures de temps. Cuisson maximum 4 minutes.

À vous la parole amies lectrices et amis lecteurs, quel est le dernier livre que vous avez lu et qui contenait des recettes de cuisine ?

J’attends votre réponse dans les commentaires,

Mais avant, je vous souhaite à toutes et à tous d’excellentes lectures,

À bientôt,

Votre Très Chère Bibliothécaire Couleur Pastel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s