Premier Service Presse…

Amies lectrices et amis lecteurs bonjour et bienvenue sur ma première chronique de service presse! Alors voilà, avant de commencer les présentations du livre et de l’auteure, je remercie celle-ci de me l’avoir offert et vous propose simplement de découvrir ci après Ma Découverte De Ce Livre :

A vrai dire si j’ai obtenu ce service presse, c’est aussi un peu grâce à la très sympathique Lana, créatrice du forum SUR LES AILES D’UN LIVRE dont je vous ai déjà parlé >> https://bibliothequecouleurpastel.wordpress.com/2020/03/24/connaissez-vous-ce-forum-litteraire/ donc je la remercie également car en fait, elle m’a présenté le site suivant (gratuit) : https://simplement.pro/ . Un site internet qui propose aux auteurs, aux maisons d’éditions et aux chroniqueurs (blogeurs) de se communiquer de manière très pratique, facile et rapide des services presses. C’est donc après quelques recherches de romans divers que je suis tombée dessus puis l’ai demandé à l’auteure qui a volontiers accepté.

Voilà, vous savez tout concernant la manière dont je me suis procurée ce premier livre gratuit. Passons maintenant à la Présentation De L’Auteure :

Marie B. Cartaillac est à la base correctrice et passionnée de lecture doonc elle a décidé de se lancer dans l’écriture par le biais de l’auto-édition et depuis elle a écrit deux romans.

Les Deux Premiers Livres Écrits Par Marie B. Cartaillac :

Que je n’ai pas encore lu.

 » Le Destin N’En Fait Qu’A Sa Tête  » Résumé :

Récemment divorcée et heureuse de l’être, Nadia coule des jours paisibles en compagnie de ses deux ados. Du moins, c’est le cas une semaine sur deux, puisque ceux-ci sont l’autre moitié du temps chez leur père, dont Nadia déplore l’immaturité. Sans mettre une croix définitive sur une éventuelle vie de couple, elle n’en ressent pas le désir pour l’instant. Elle se laisse parfois entraîner dans les plans plus ou moins bien réussis de sa cousine et amie Élisabeth qui, en tant que célibataire endurcie et convaincue, voudrait non pas « caser » Nadia, mais la voir profiter un peu plus de sa nouvelle liberté. Cependant, lorsque réapparaît Math, son ami d’adolescence, Nadia se dit qu’avec lui c’est peut-être possible. Leur histoire est jalonnée de rendez-vous manqués et de mauvais timings. À plusieurs reprises, il aurait pu se passer quelque chose entre eux, mais chaque fois le destin en a décidé autrement. Cette fois sera-t-elle la bonne ?

Mon Avis Sur Cette Lecture :

A vrai dire, c’était d’abord compliqué pour moi de lire sur mon ordinateur (eh oui, c’est ainsi lorsque nous n’avons pas encore de liseuse mais que nous souhaitons tout de même lire en numérique ahah, mais ce n’est pas grave, c’est pour bientôt) ou sur téléphone car soit la page se perdait à chaque fois que je quittais l’application, soit c’était écrit bien trop petit pour mes yeux (alors que pourtant après de nombreux contrôles je n’ai pas encore de problèmes de vue et donc pas besoin de lunettes mais au final sait-on jamais), en plus, je trouve que les écrans de tout autre utilisation que pour la lecture à la base font mal aux yeux de toutes façons à cause de leur luminosité courante et cela même quand elle est au minimum donc à mon avis cela n’a rien avoir avec une bonne vue car en plus même certains professionnels le disent que trop d’écrans peut-être mauvais sur le long terme et c’est d’ailleurs une des raisons principales pour laquelle (ou lesquelles pardon je ne connais pas exactement la grammaticale de cette phrase) de plus en plus de personne portent des lunettes de plus en plus jeunes et même des enfants… Bref, là n’est pas le sujet.

Alors voilà, pour tout vous avouer, j’ai un peu eu du mal à me plonger dans ce livre (déjà à cause de ce que je viens de citer) mais en plus aussi parce que j’ai parfois trouvé un peu trop de répétitions, autant dans les mots qui revenaient plusieurs fois que dans les phrases en général… Ainsi que le langage parfois un peu trop familier à mon goût. Mais au final, à force de persévérance, car en général, je n’aime pas abandonné une lecture parce que j’ai toujours envie de connaître la fin, je ne regrette pas cette découverte car j’ai beaucoup ri et ai été vraiment surprise (en bien, je précise pour celles et ceux qui doutent) de certaines tournures que l’histoire a pu prendre. Puis, au fur et à mesure de ma lecture, j’ai trouvé les personnages de plus en plus attachants, vivants et intéressants ! Ce qu’il y avait aussi de bien c’est que pour une fois, j’ai trouvé le titre du livre, dans un passage et donc je lui ai trouvé un rapport, ce qui va d’ailleurs très bien avec l’histoire. Au final, c’est une très belle histoire et elle se termine de façon totalement inattendue mais très plaisante. De plus, j’ai appris quelques mots que je ne connaissais pas, ce qui est toujours enrichissant et donc fort intéressant pour une personne comme moi qui suis une adepte d’un vocabulaire élargi. C’est donc une jolie lecture détente, bien mignonne, rapide à lire une fois bien prise dedans et pas déconcentré par tout ce qui est autour. Je remercie donc encore l’auteure pour ce service presse et cette découverte que je ne regrette pas ! Du coup, je propose à tous les lecteurs de livres auto-édités de le découvrir.

Voilà, maintenant que vous savez tout sur ce que j’en ai pensé, je vous propose de découvrir Quelques Citations Extraites qui m’ont bien plu :

–  » Mais comment savoir qu’une histoire devient sérieuse ? Sans doute que c’était un peu comme lorsqu’on est jeune et qu’on décide de présenter son amoureux à ses parents. « 

 » C’est souvent une période compliquée, la période post-rapprochement, on ne sait pas trop si on va s’engager dans une vraie relation, si tout ça est sérieux, mais leur cas ça l’était encore plus à cause de leur amitié. « 

–  » Pour elle, les parents sont de grandes personnes qui par définition doivent accepter les choix de leurs enfants sans tenter de s’y immiscer. Un partenaire amoureux peut être plus ou moins apprécié par les parents, mais ceux-ci ne doivent pas faire connaître leurs sentiments profonds, ils doivent seulement se contenter de supporter. De même, si les parents, ou l’un deux, se trouvent des atomes crochus avec son gendre ou sa belle-fille, ça ne doit pas entrer en compte lorsque le fils ou la fille décide de rompre. « 

Ce Que Je Retiens De Ce Roman :

Il est bien de provoquer le destin si nous en ressentons le besoin !

Ça y est, cette première chronique touche déjà à sa fin… Merci à tous de l’avoir lu jusqu’ici, en espérant qu’elle vous a plu et surtout donné envie de lire ce roman !

D’ailleurs avant de vous dire au revoir, amies lectrices et amis lecteurs, j’aimerais savoir deux petites-choses :

Lisez-vous des livres auto-édités ?

Si oui, que pensez-vous de ce principe de publication ?

Dites moi tout en commentaire, je vous y attend 😉

En vous souhaitant de belles lectures,

Je vous adresse mes salutations les meilleurs,

A bientôt, sur le blog,

Votre Très Chère Bibliothécaire Couleur Pastel.

Catégories : Étiquettes : , , , ,

4 commentaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s