Un été très étonnant…

Bien le bonjour à vous amies lectrices et amis lecteurs, bienvenue sur une nouvelle chronique. Pour une fois, j’ai changé de genre, car le livre 📙 dont je vais vous parler ici n’est ni un roman d’amour, ni une bande-dessinée mais un roman jeunesse. Ce qui est bien avec les romans jeunesse, c’est qu’ils sont faciles à lire 📖 et donc propice à la détente, ce qui est idéal en période estivale ou en tout autre période de vacances 🌴 d’ailleurs. 😉 Cette histoire, je l’ai empruntée à la bibliothèque des jeunes de ma ville 🏙. Elle est écrite par l’auteure américaine Michele Weber Hurwitz, puis publiée en version française aux éditions Gallimard Jeunesse, collection SCRIPTO, en 2014. Pour résumer : c’est l’histoire de Nina Ross, une adolescente de 16 ans qui manque de confiance en elle et qui pour s’occuper durant son été ainsi que pour remédier à ce problème, va se donner pour but d’aider les gens autour d’elle en 65 jours (missions).

Le titre de ce livre est donc :  » L’été où j’ai sauvé le monde en 65 jours. » Maintenant que j’ai résumé un peu l’histoire, je vais vous donner mon avis au sujet de ce lecture : comme je le disais au début de cette chronique, ce qui est bien avec les romans jeunesse, c’est qu’ils sont faciles et rapides à lire. C’était également le cas pour celui-ci, raison pour laquelle je l’ai beaucoup apprécié, surtout qu’en plus au final, il y avait aussi une histoire d’amour, et même une d’amitié. Ce que je préfère dans un roman et ce que je recherche 🔎 un peu à chaque fois lorsque je lis ce genre de livre car c’est ce qui me détend. En plus de tout cela, le vocabulaire était très simple à comprendre (heureusement d’ailleurs puisqu’à la base c’est un roman destiné aux jeunes lecteurs) et l’histoire n’était ni trop courte ni trop longue. Voilà, je vous ai donné mon avis concernant ce livre, je vais maintenant vous dire ce qui m’a attiré pour le choisir : premièrement, c’est sa couverture car j’ai bien aimé le fait qu’on y voit une jeune fille rousse avec des taches de rousseur sur le visage, elle est toute mignonne, cela change car on n’en voit pas souvent et qu’en plus en général c’est plutôt des personnages dessinés donc imaginaires sur ce genre de couverture. Mais c’est aussi tout particulièrement son titre et son résumé qui m’ont plus et donc qui ont fait que je l’ai choisi, surtout que les bibliothécaires l’avaient mise en avant.

Ayant bientôt dis tout ce que j’avais à dire et donc bientôt terminé cette chronique, je vous propose de passer aux citations extraites de cette histoire :

–  » Ne vous faites pas remarquer, mais soyez remarquables. »

–  » Les bonnes choses arrivent tout naturellement. Cette petite flamme en moi grandit d’un coup et s’étend sur le trottoir et illumine le cercle de nos maisons 🏘. »

–  » Lorsque tu décides de faire quelque chose de juste, ne laisse personne te convaincre du contraire. « 

–  » Il y a bien des étoiles ✨ dans le ciel clair et autant de rêves dans notre cœur. « 

Enfin, pour clore cet avis littéraire, voici ce que je retiens de cette histoire :

Si nous le pouvons, aidons le maximum de gens autour de nous, car cela nous apporte le plus grand bien, autant qu’à ceux qui reçoivent notre aide.

Alors, avez-vous envie de découvrir ce roman ? Ou bien, l’avez-vous déjà lu ? Commentez, afin que l’on puisse en discuter,

Merci d’avance et bon mois de septembre à tous, avec des belles lectures,

Votre très chère bibliothécaire couleur pastel.

Catégories : Étiquettes : , , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s